Déjà visiteurs: 495488 - Actuellement 72 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

DECLARATION DU REDHAC

 Harcèlement et subtilisation à répétition des pièces officielles (carte d’identité, permis de conduire,) ordinateur portable portant des documents importants du REDHAC, et autres documents bancaires appartenant à  Mme Maximilienne NGO MBE , Directrice Exécutive du Réseau des Défenseurs des Droits de l’Homme en Afrique Centrale.

Le 06 juillet 2010, à la veille de l’Assemblée Générale du Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC) , qu’elle organisait à Douala et où étaient attendus tous les représentants des pays de l’Afrique Centrale, Madame Maximilienne NGO MBE a été victime d’un cambriolage. Les auteurs non identifiés à ce jour de ce coup et ce  malgré les enquêtes policières ne lui ont pris que son ordinateur portable, son téléphone portable, les supports informatiques et les documents importants relatifs à cette assemblée.

Depuis le 07 mars 2011, date à laquelle le REDHAC a commencé à mener un plaidoyer pour 8 activistes arbitrairement en détention à la DST depuis le 20 février 2011  (Direction de la Sécurité Territoriale) du Cameroun, Madame Ngo MBE fait l’objet de filature et d’écoute téléphonique. Chaque fois qu’elle prend la route pour rentrer chez elle autour de 19H, une voiture Mercedes bleue marine non immatriculée la suit très souvent jusqu’à l’entrée de chez elle.

Le 22 mars 2011, à la veille du séminaire sur la protection et la sécurité des Défenseurs des Droits Humains que le REDHAC a organisé des 23-25 mars 2011 à son siège à Douala  et où les participants sont venus de tout le Cameroun,  elle à été délestée de son portefeuille contenant des pièces d’identité, de son permis de conduire et   d’autres documents officiels importants sans être agressée par qui que ce soit.

Pour lire la suite, cliquez ici

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi