Déjà visiteurs: 550455 - Actuellement 65 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

Communiqué de Presse, Douala le 29 mars 2011

Douala le 29 mars 2011: Intimidations et agression de Jeredy Malonga KAMBASU, Justine Masika Bihamba et d’autres membres de l’organisation BEDEWA défenseurs des droits humains dans la ville de GOMA en République Démocratique du Congo,

Selon des informations crédibles en possession du Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC), Monsieur Jeredy Malonga Kambasu, enquêteur au Centre de Recherche sur l’Environnement, la Démocratie et les Droits de l’Homme (CREDDHO),  Madame Justine Masika Bihamba, Coordinatrice de Synergie des Femmes pour les Victimes des Violences Sexuelles (SFVS) et d’autres membres de BEDEWA font l’objet de graves intimidations et agressions publiques à GOMA en République Démocratique du Congo (RDC) par les autorités locales et certains représentants politiques depuis le 10 mars 2011.

Ces menaces font suite aux interventions de ces organisations de défense des Droits Humains au sujet de l’exploitation minière, source de tensions et d’insécurité dans cette région.

Le 10 mars 2011, le maire de la ville de GOMA, M. Tumbula Rashidi avait condamné publiquement les coordonnateurs de la SFVS, du CREDDHO et de BEDEWA, notamment Mme Justine MASIKA BIHAMBA ‘’qui ne sait pas ce qu’elle est entrain de faire“ ‘’qui va toujours en Europe pour nous accuser“, il a ajouté que ces défenseurs des Droits Humains seraient poursuivis par la justice et punis.
Le même 10 mars 2011, à côté de la Résidence de Madame Justine Masika Bihamba, des personnes non identifiées ont arraché à la fille de Justine Masika Bihamba son passeport et un appareil photo. Ces personnes l’auraient confondues à sa mère.

Le 14 mars 2011, le Sénateur Mwangacucu avait repris des menaces similaires à l’encontre de Monsieur Jeredy Malonga Kambasu.

Le 15 mars 2011, Monsieur Jeredy Malonga Kambasu a été insulté, lapidé, battu dans la rue par trois hommes non identifiés qui lui ont arraché son téléphone portable au lieu dit  ‚’’Entrée Président“.

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC):

  • CONDAMNE avec fermeté les menaces, intimidations et agressions dont font l’objet Madame Justine Masika Bihamba, Monsieur Jeredy Malonga Kambasu et les membres du groupe BEDEWA; ces menaces tentent à décourager et à faire taire définitivement ces Défenseurs en particulier et les Défenseurs des Droits Humains en République Démocratique du Congo en Général.
  • EXPRIME tout son soutien et toute sa solidarité à Madame Justine Masika Bihamba, Monsieur Jeredy Malonga Kambasu et au groupe BEDEWA en particulier et à tous les défenseurs des droits humains en République Démocratique en général.
  • EXHORTE les autorités des pays de l’Afrique Centrale à laisser les défenseurs des droits humains à exercer en toute liberté leur travail surtout dans le contexte électoral qui prévaut dans la sous région en 2011.

 

Pour lire la suite, veuillez télécharger le document officiel : cliquez ici

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi