Déjà visiteurs: 551062 - Actuellement 171 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

MESSAGE DE SOLIDARITE ET DE SOUTIEN POUR NOS COLLEGUES DU BURUNDI QUI SUBISSENT EN CE MOMENT DE MENACES DE MORT, D'EMPRISONNEMENT

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC) suit avec attention la situation difficile dans laquelle vous vous trouvez au Burundi depuis le 09 Avril 2009, date à laquelle Ernest Manirumva, militant anti-corruption, a été poignardé à mort.

Chers collègues

  • Pacifique Nininahazwe, délégué général du Forum pour le renforcement de la société civile (FORSC);
  • Gabriel Rufyri, président de l’OLUCOME,
  • Pierre Claver Mbonimpa, président de l’Association pour la protection des droits humains et des personnes détenues (APRODH);
  • Solange Habonimana, chargée des campagnes de sensibilisation au FORSC au Burundi

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC) suit avec  attention la situation difficile dans laquelle vous  vous trouvez au Burundi depuis le 09 Avril 2009, date à laquelle Ernest Manirumva, militant anti-corruption, a été poignardé à mort. Ernest  qui était vice-président de l’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME), une organisation de la société civile burundaise, et vice-président d’un organisme officiel de règlementation des marchés publics, enquêtait, peu avant sa mort, sur des affaires de corruption au sein de la police et de tentatives d’achat illégal d’armes à feu en provenance de Malaisie par la police.

Les menaces et intimidations que vous subissez depuis le 09 Avril 2009 viennent  à nouveau rappeler l’environnement difficile dans lequel les défenseurs des droits humains travaillent pour promouvoir et défendre les droits humains au Burundi en particulier et en Afrique  en général.

Le REDHAC condamne avec fermeté toutes ces formes de menaces et d'intimidations dont vous faites l'objet au Burundi et  vous exprime toute sa solidarité et son soutien. Le REDHAC exprime également toute sa solidarité et tout son soutien aux défenseurs des droits humains du Burundi en général et demande :          

Aux autorités du Burundi:

  • De tout mettre en œuvre pour retrouver,  arrêter , ’nculper les responsables qui ont poignardé à mort notre collègue Ernest Manirumva et les traduire en justice ;
  • De garantir l’intégrité physique et psychologique, de Pacifique Nininahazwe, Gabriel Rufyri, Pierre Claver Mbonimpa, Solange Habonimana, et tous les défenseurs des droits de l’homme œuvrant au Burundi ;
  • Prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection des défenseurs des droits de l’homme au Burundi ;
  • D’assurer la sécurité et la protection de la famille de M. Ernest Manirumva

Au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU

  • De demander au Gouvernement du Burundi de garantir la protection des Défenseurs des droits de l’homme sur son territoire ;
  • De se conformer aux dispositions de la Déclaration des Nations Unies sur les Défenseurs des droits de l’homme ;
  • De demander aux Etats de l’Afrique Centrale de s’engager publiquement à inclure dans leurs législations des dispositions pour la protection des défenseurs des droits de l’homme

A la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples :

  • D’exiger du gouvernement Burundais l’ouverture d’un procès équitable en vue d’identifier et de poursuivre en justice les auteurs de cet acte odieux ;
  • D’exiger du Burundi le respect de ses engagements concernant la protection des défenseurs des droits de l’homme tel que stipulés dans les Déclarations de Kigali et de Grand Baie ;
  • De soutenir le plaidoyer pour la protection des défenseurs des droits humains en exigeant des Etats Africaines de s’engager publiquement et fermement à prendre des mesures pour la protection effective des défenseurs des droits de l’homme en Afrique.

Douala, le 05 novembre 2010

Maximilienne NGO MBE
Directrice Exécutive
Tél. 002379080272

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi