Déjà visiteurs: 497189 - Actuellement 50 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU RÉSEAU DES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS EN AFRIQUE CENTRALE (REDHAC) SUR LA SITUATION DES DROITS DE L’HOMME EN AFRIQUE CENTRALE

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU RÉSEAU DES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS EN AFRIQUE CENTRALE (REDHAC) SUR LA SITUATION DES DROITS DE L’HOMME EN AFRIQUE CENTRALE

« Nous sommes des acteurs clés dans la construction des Etats démocratiques et réaffirmons notre engagement dans la lutte contre l’impunité des crimes graves des droits humains et crimes commis contre les défenseurs dans l’exercice de leurs fonctions dans l’Afrique centrale»
 
Le Réseau des Défenseurs des droits Humains en Afrique centrale, REDHAC en sigle, a tenu sa deuxième assemblée générale ordinaire à Douala au Cameroun du 24 au 26 novembre 2014. Le REDHAC est constitué des défenseurs des droits de l’homme de la République Démocratique du Congo, la République du Congo, la République du Tchad, la République du Gabon, la République Centrafricaine, la République du Cameroun, la République de Guinée Équatoriale et la République de Sao Tomé et Principe.
 
Après présentation de la situation des droits humains et de celle des défenseurs des droits humains de chaque pays par ses Points focaux, le REDHAC a pris note avec préoccupation de la persistance des violations des droits humains dans tous les pays de la sous-région.
 
Ces violations sont caractérisées principalement par des atteintes à la liberté d’expression, liberté d’opinion, liberté de presse, liberté d’association, liberté de réunions publiques pacifiques, liberté de circulation, les atteintes à l’intégrité physique des personnes et des biens privés… Les défenseurs des droits humains sont particulièrement victimes, dans les pays de la sous-région, des menaces de mort, harcèlements, intimidations, attaques physiques et psychologiques, arrestations et détentions arbitraires, filatures, de cambriolage de leurs bureaux etc…
 
Le REDHAC condamne fermement ces violations des droits humains et appelle solennellement les Gouvernements de la sous-région de l’Afrique centrale à prendre des dispositions urgentes pour respecter leurs engagements nationaux, régionaux et internationaux librement ratifiés en matière de protection des droits humains et libertés fondamentales.
 
Le REDHAC exige que des dispositions législatives et réglementaires nationales soient prises et mises en œuvre afin d’assurer la protection spécifique due aux défenseurs des droits humains.
 
Le REDHAC demande aux autorités des différents pays de la sous-région de considérer les défenseurs des droits humains comme des travailleurs bénévoles spécialisés et des partenaires dans la mise en œuvre des actions en vue de plus de bien être des populations de la sous-région.
 
Le REDHAC demande l’abandon de toutes les poursuites judiciaires engagées à ce jour contre des défenseurs des droits humains dans les pays de la sous-région dont les cas de M. Boniface UMPULA NYEMBO en République démocratique du Congo, M. DEUZOUMBE DANIEL au Tchad et M. GUEIME DJIME au Cameroun.
 
Le REDHAC exige que les auteurs des attaques, meurtres ou assassinats des défenseurs des droits humains soient poursuivis et condamnés par une justice indépendante notamment ceux du double assassinat de Floribert CHEBEYA et BAZANA en République démocratique du Congo.
 
Le REDHAC reste préoccupé par l’initiative des autorités de la République Démocratique du Congo et la République du Congo qui vise la révision ou la modification des constitutions la veille de leurs échéances électorales. Le REDHAC demande à ce que cette initiative soit abandonnée, car elle viole les principes de la démocratie et menace la paix et la sécurité des populations des pays concernés ainsi que la sous-région de l’Afrique centrale.
 
Le REDHAC s’engage à accompagner et à soutenir les défenseurs des pays concernés par la révision ou le changement de constitution dans leur combat pour y faire échec.
 
Pour le contact presse :
 
République du Cameroun
-Me Alice Nkom
Présidente du Conseil d’Administration
Téléphone : 00237699903190
 
-Mme Maximilienne NGO MBE
Directrice Exécutive REDHAC
Téléphone : 0023796080273
Email : redhac.executifddhafricentrale@gmail .com
 
-Alhadji Mey Ali
Point focal
Téléphone : 00237674310192
 
République Démocratique du Congo
-Me Georges KAPIAMBA
Point focal REDHAC/RDC
Telephone: +243 81 404 36 41
 
Baudouin KIPAKA
Vice Président du Conseil d’Administration
Téléphone
 
République du Congo
-Roch Euloge N’ZOBO
Secrétaire du Conseil d’Administration
Téléphone : 00242066720692
 
-Sylvie MFOUTOU
Point focal
Téléphone : +242056025265
Email : oddhc@yahoo .fr
 
République du Tchad
-Deuzoumbé Daniel Passalet
Conseiller du Conseil d’Administration
Téléphone :
 
-Celine Narmadji
Point focal
Téléphone :662940884235
 
République du Gabon
Memgomé Jean de Dieu
Téléphone :6626357921
 
République Centrafricaine
Dangavo Guy Antoine
Point focal
Téléphone :+236 75043812
 
République de Guinée Equatoriale
Alfredo Okenve
Point focal
Telephone : +240222665414
 
Fait à Douala-Cameroun
 
Le 26 Novembre 2014
 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi