Déjà visiteurs: 521806 - Actuellement 107 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

DECLARATION DU REDHAC

Ces deux accusés étaient passés aux aveux après cet assassinat ; M. Mey Liman Mey  avait  avoué que la réunion préparatoire de cet assassinat s’était tenue chez lui, et Garba Goudoussou avait servi de courroie de transmission pour l’exécution du crime.

Le 14 novembre 2012, le maire de Makari,  M. Aboukress Alamine du  Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), parti au pouvoir et un des commanditaires  de cet odieux assassinat ; contre toute attente avait été  libéré par le même tribunal pour le motif fallacieux  que ‘’cette arrestation  risque d’amener les soulèvements dans la Région de l’Extrême Nord’

Le 02 avril 2013, ayant constaté que les vrais commanditaires n’étaient toujours pas aux arrêts et voyant les manœuvres au niveau de la justice qui se tramaient pour libérer les complices qui n’ont été que les exécutants, le REDHAC a fait une déclaration pour demander à la justice camerounaise de dire le droit.

Aujourd’hui, le Réseau des Défenseurs des Droits Humains

-          Constate pour le déplorer que la justice camerounaise est dans sa majorité incapable de dire de droit, ce qui nous conforte dans cette affirmation que la justice reste le bras séculier de l’Exécutif au Cameroun ;

-          Condamne la libération de tous ces  assassins de ce défenseur des droits humains ;

-          Appelle les défenseurs de Kousseri, du Cameroun, de l’Afrique Centrale, de l’Afrique et du monde entier à condamner cette libération et à exiger des autorités un procès pour le défenseur Gueime Djime par diverses actions. 

Aussi le REDHACdemande :

-          - la démission immédiate de M. SIKATI de son poste de juge d’instruction  de Kousseri ;

-        -   l’arrestation à nouveau de tous les commanditaires de cet assassinat ;

-         -  la réouverture de ce procès afin que les coupables soient punis selon la loi.

 

                                                     Fait à Douala, le 30 Juillet  2013

Marie Edwige Douzima         Me Paulette Oyane                         Maximilienne Ngo Mbe

Conseiller du REDHAC       Conseiller juridique REDHAC        Directrice Exécutive du REDHAC

République Centrafricaine           Gabon                                                                  

 

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi