Déjà visiteurs: 468903 - Actuellement 21 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

Appel Urgent

Le REDHAC (Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale) viens d’être informé de l'interdiction de diffusion sur l'ensemble du territoire Camerounais du film documentaire « L'affaire Chebeya, un crime d'État? » réalisé par le journaliste et réalisateur belge M. Thierry Michel, qui retrace la procédure judiciaire ouverte à l'encontre de plusieurs membres des forces de l'ordre suspectés du double assassinat de M. Floribert Chebeya Bazire : Directeur Exécutif de la Voix des sans voix (VSV, et Fidèle Bazana Edadi, membre et chauffeur de la VSV, en compétition officielle au festival Ecrans Noirs de Yaoundé.

Selon les informations reçues, Thierry Michel a appris par le directeur du festival Bassek ba Kobhio le 2 Juillet 2013 la veille de son départ qu’il serait immédiatement refoulé dès son arrivé par le police des frontières, malgré son visa en bonne et due forme délivré par l’ambassade du Cameroun à Bruxelles donné sur la base d’une invitation officielle du festival.

Pourquoi interdire ce film au Cameroun alors qu’il a déjà été présenté à L’Institut Français à l’initiative de l’Ambassade de France le 27 Janvier 2013 ? pourquoi Thierry Michel serait-il indésirable au Cameroun ? .

Il faut noter que :

En Juillet 2011 rappelons que M. Thierry Michel avait déjà été arrêté et expulsé de la RDC pour avoir répondu à l’invitation faite par l’Ambassade de France, la Délégation Wallonie Bruxelles, le Centre Cartes, la FIDH et la Société Civile de venir présenter le film « L’affaire Chebeya, un crime d’Etat ? » à Kinshasa, le Gouvernement Congolais avait interdit la diffusion du film dans ce pays et Thierry Michel poursuivi en justice en Belgique.

Rappelons que : 

M. Thierry Michel a gagné le procès au dépend du Général en chef de la police aujourd’hui suspendu, John Numbi, considéré par les parties civiles et veuves des victimes comme le commanditaire de cet activistes des Droits de l’Homme Internationalement reconnu.

En conséquence,

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC) :

- Rappelle aux autorités Camerounaises que le Droit à l’Information, à la Liberté d’Expression et de Diffusion des Opinions des citoyens est reconnu et garanti par la constitution Camerounaise et la Charte Africaine des Droits de l’Homme en son article 9 qui stipule dans ses alinéa 1 : « Toute personne a droit à l’information » Alinéa 2 : « Toute personne a le droit d’exprimer et de diffuser ses opinions… »

C’est pourquoi, Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC) :

- Condamne avec fermeté cette décision qui n’est motivée que par des raisons étrangères à l’information incriminée.

- Affirme que le processus Démocratique est en recul sans la liberté d’informer.

- Demande aux Autorités Camerounaises de lever l’interdiction qui pèse sur la projection du film « L’affaire Chebeya, un crime d’Etat ? »

- s’insurge contre les menaces proférées à l’endroit des Défenseurs des Droits de l’Homme

- Demande à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP), au Conseil des Nations Unies d’intervenir urgemment auprès des Autorités Camerounaises de se conformer aux dispositions de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et instruments régionaux et internationaux relatifs aux Droit de l’Homme ratifiés par le Cameroun.

Pour toutes actions urgentes, Veuillez contacter :

Premier Ministre : Philémon YANG :

Tél. : (+237) 22 23 92 54 / 22 23 57 60 / 22 23 57 50 / 22 21 00 42

Fax : (+237) 22 23 57 65

Ministre Délégué à la Présidence de la République, chargé de la Défense : Edgar Alain MEBE NGO’O

Tél. : + 237 22 22 15 24.

Fax + 237 22 23 59 71

Vice-premier Ministre, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux : Laurent ESSO

Tél. : (+237) 22 23 55 56

Fax : (+237) 22 23 55 59

Secrétaire Général de la Présidence de la République : Ferdinand NGOH NGOH

Tél. (+237) 22 20 04 55.

Fax : (+237) 22 22 08 70

Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation : SADI René Emmanuel

Tél. : (+237) 22 23 10 56

Fax : (+237) 22 22 63 32

Délégué Général à la Sûreté Nationale : Martin MBARGA NGUELE

Tél. : (+237) 22 20 30 93 / 22 20 22 80

Fax : (+237) 22 21 00 69

Ministère de la culture : AMA TUTU MUNA

Tél : (+237) 22 23 96 20

Fax : (+237) 22 22 65 79

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi