Déjà visiteurs: 535905 - Actuellement 20 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

Déclaration

Tous les Observateurs avertis de la scène politique camerounaise connaissent les frasques et les casseroles du maintenant « très vénérable » Sénateur de la Région du Nord Cameroun, l’impopulaire Lamido de Rey-Bouba.

Nul au Cameroun, jusque dans les hautes sphères de l’Administration Camerounaise n’ignore :

- L’emprisonnement d’un Député de la Nation dans les cellules privée de sa Gracieuse Majesté et les traitements inhumains et dégradants qui ont failli lui coûter la vie ;

- Les arrestations et les détentions arbitraires des défenseurs et habitants de Touboro ;

- L’accaparement des terres cultivables des paysans ;

- L’impôt par capitation sur les rebelles et le bétail imposé sous le regard complice des autorités administratives ;

- De nombreux rackets et bastonnades infligés aux commerçants et hommes d’affaires exerçant dans les localités de Touboro et ses environs que l’actuel Sénateur a fait subir à tout ce monde.

C’est sa très Gracieuse Majesté qui traite ainsi ses « sujets » que le Président Paul Biya, par Décret n° 2013/149 du 08 Mai 2013, a offert l’ultime honneur d’être nommé Sénateur.

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC)

émet sa plus énergique protestation pour la nomination du Lamido de Rey Bouba, qui a brillé depuis plus de 20 ans par une violation continue des Droits de l’Homme au Cameroun et dans le Rey Bouba.

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains (REDHAC) demande sa destitution par les autres Sénateurs.

Enfin, Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC) exprime sa grande inquiétude et sa crainte sur la menace qui pèse sur les libertés d’opinion et de manifestations pacifiques et la promotion des libertés fondamentales au Cameroun en général et dans le Rey-Bouba en particulier avec la nomination de ce Lamido.

Avec cette nomination, le Président Paul Biya donne une double carapace d’immunité qu’il ne mérite pas dans la haute chambre de la République.

                              

                                                                                                                                                                          

  Fait à Douala, le 27 Mai 2013

Roch Euloge N’zobo

Secrétaire du Conseil d'Administration                                                                                                                                                     

 

Maximilienne Ngo Mbe

Directrice Exécutive du REDHAC

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi