Déjà visiteurs: 509996 - Actuellement 77 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

Note d'Information

Le REDHAC est consterné par les menaces et les harcèlements qui pèsent à l’endroit de Mme Maximilienne Directrice Exécutive du REDHAC, Défenseur des Droits de l’Homme, Militante depuis plus de 20 ans.

Depuis plus de 6mois après l’enlèvement et le viol de sa nièce en septembre 2012 à la sortie des classes par des personnes non identifiés qui l’ont confondu à sa fille fréquentant le même établissement, Mme Maximilienne n’a pas connus de repos.

Des coups de fils anonymes, téléphone sur écoutes, filature et ses enfants parfois averti par des interlocuteurs non identifier qu’ils ne verront plus leur mère et qu’ils n’auront plus de mère.

Le dimanche 18 Mars 2013 lors de la Cérémonie d’Ouverture de la Première Rencontre des Groupes d’Homologues du Réseau Panafricaine des Défenseurs des Droits de l’Homme à l’Hôtel Mont Fébé qui devait se tenir du 18 au 22 Mars 2012.

Cette rencontre qui a regroupée une trentaine des Défenseurs des Droits de l’Homme venue de toute l’Afrique, les journalistes, des Organisations de la Société Civile en présence des Représentations Diplomatiques invités à l’ouverture de la cérémonie Les force de l’ordre ont fait éruption dans la salle et ont interpellé la Directrice Exécutive en lui demandant les organisateur de cette événement on eu l’autorisation d’organiser cette réunion et quant est ce que sa ce termine.

Certains se sont introduit comme journaliste invité à l’ouverture, et plus tard d’autres sont arrivée en tenue pour insister à connaitre la fin de cette réunion. Mme Maximilienne à du rassuré ces défenseurs venue de toute l’Afrique et pour leur sécurité elle leur a rappelé d’appliquer les mesures de sécurités qu’ils maitrisent le mieux.

Ce pendant les forces de l’ordre venaient chaque jours pour sillonner le lieu de la réunion

Au lieu de Vendredi 22 Mars 2013, jour ou la réunion devait se clôturé par une conférence de presse à 10H, les Défenseurs réunit ont décidé d’annuler ce jours et se sont séparer le jeudi dans l’après midi

Le vendredi 22 Mars 2013 à 9h 30 alors qu’elle était à son domicile Mme Maximilienne reçois un Sms sur son téléphone portable en ces termes « Comme tu pense que tu es indomptables parce que tu es en contact avec les représentations diplomatiques, tes enfants payerons à ta place » en provenance du Numéro d’expéditeur : +237 76 10 05 79

Ce matin : Mardi 26 Mars, elle reçoit un autre sms en ces mots « Bonjour espèce de SALOPE NOUS SOMMES TOUT PRET DU BUT TES ENFANT ST DANS NOTRE Collimateur Ta vie va être brise bientôt » envoyé par le même expéditeur

Le REDHAC est fortement préoccupé par cette situation qui prend de l’ampleur.

 

                                                               Pour le secrétariat permanent                          

Queen Carine Ayuk                                                                                                                Endallè Grâce                                       

Assistante Administrative                                                                                                   Chargée de la Protection

                                                                              Douala, 26 Mars 2013

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi