Déjà visiteurs: 455204 - Actuellement 19 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

APPEL URGENT

Douala, le 26 février 2013, le Président et le Secrétaire Général de l’Union des populations du Cameroun (UPC), respectivement MM.NDEMA SAME Alexis et MOUTOUDOU Albert sont à l’heure actuelle détenus dans les services du commissariat spécial de Douala.

Alors qu’ils avaient déclaré auprès du Sous-préfet de DOUALA 1ER (un arrondissement de la ville de Douala), une manifestation pour dénoncer l’incapacité » d’Elections Cameroun(ELECAM) d’organiser des élections crédibles et transparentes et le code électoral comme étant taillé pour un individu ; ce matin au lieu dit ROND-POINT DEIDO à Douala, en compagnie de leurs militants, des militants du front Démocratique Populaire(FDP), un Parti politique et de PRODHOP, une organisation de défense des droits humains au Cameroun ; pendant qu’ils distribuaient les tracts et brandissaient les pancartes qui énuméraient leur s revendications , le groupement de gendarmerie de Deido ( Pont sur le Wouri ) a intervenu manifestement dans l’intention de brutaliser les manifestants, ils ont arraché les pancartes, et les tracts que certains manifestants tenaient encore en main.

Les responsables ont demandé aux manifestants ne pas résister aux gendarmes. Ces derniers ont récupéré les tracts et pancartes qu’ils ont rangés dans la malle arrière d’une voiture banalisée et ont emmené au groupement de la gendarmerie à Bonanjo.

Au moment où nous parlons ,les deux dirigeants de l’UPC arrêtes, sont en train d’être interrogés au Bureau Spécial des Recherches er des Enquêtes Criminelles du CENER (police politique) par le Commissaire divisionnaire Mbang Etcho et le gardien de la paix Moussinga qui n’est pas en tenue et un troisième agent qui a refusé de décliner son identité; non plus sur la manifestation interdite, mais les questions qui tournent maintenant autour de Paul BIYA ; Nous alertons l’opinion publique nationale et internationale que les autorités policières veulent détourner l’objet de l’interrogatoire. Cela fait quatre heures qu’ils sont auditionnés ; des sources dignes de foi, ils ont reçu l’ordre du gouverneur de les déférer au parquet avec les risques d’être écroués.

Au moment où nous vous parlons, le Colonel ZE du groupement de Gendarmerie à Bonanjo a décidé de leur garder à garde de vue de 48heures renouvelables.

 

POUR TOUTE ACTION URGENTE CONTACTER :

Premier Ministre : Philémon YANG :

Tél. : (+237) 22 23 92 54 / 22 23 57 60 / 22 23 57 50 / 22 21 00 42

Fax : (+237) 22 23 57 65

Ministre Délégué à la Présidence de la République, chargé de la Défense : Edgar Alain MEBE NGO’O

Tél. : + 237 22 22 15 24.

Fax + 237 22 23 59 71

Vice-premier Ministre, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux : Laurent ESSO

Tél. : (+237) 22 23 55 56

Fax : (+237) 22 23 55 59

Secrétaire Général de la Présidence de la République : Ferdinand NGOH NGOH

Tél. (+237) 22 20 04 55.

Fax : (+237) 22 22 08 70

Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation : SADI René Emmanuel

Tél. : (+237) 22 23 10 56

Fax : (+237) 22 22 63 32

Délégué Général à la Sûreté Nationale : Martin MBARGA NGUELE

Tél. : (+237) 22 20 30 93 / 22 20 22 80

Fax : (+237) 22 21 00 69

Délégué Régional de la sûreté Nationale à Douala : Raymond Essogo

Tél : (+237) 97 30 36 12/ 77 64 57 67/33 42 92 00

Premier Adjoint au Commissaire Commissariat Sécurité Public du 1er arrondissement de Douala Nguionza Nyobe Adalbert

Tél : (+237) 77 30 32 45

Rapporteur spécial des Nations Unies : Gabriela Carina Knaulde Albuquerque E. Silva

Tél +41(0)22 917 91 58 Fax : +41(0) 22 917 90 06

Directrice Exécutive du Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC)

Tél : (+237) 33 42 64 04

Rapporteur Spécial sur le Droit de Réunion Pacifique et d’Association Palais des Nations CH-1211 : M. Maina Kiai

Fax : + 41 22 917 9006 Email Freessembly @ohchr.or Commission africaine des Droits de l’Homme et des Peuples(CADHP). Rapporteure Spéciale pour les défenseurs des droits de l’Homme auprès de la Commission africaine des Droits de l’Homme et des Peuples(CADHP). Mme Reine Alapini-Gansou,

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi