Déjà visiteurs: 497179 - Actuellement 42 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

Communique de Presse

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humain est préoccupé par l’intimidation et les menaces portés à la personne de MBIAPA MBENDA Glwadis Linda, journaliste à Aurore Plus qui rend régulièrement compte des activités du REDHAC ; C’est ainsi qu’elle observe le procès de Michel Thierry ATANGANA Abega le mercrecredi 08 férier 2012 à la Cour d’Appel du nfoundi à Yaoundé accompagnée de la Directrice Exécutive du REDHAC qui est chargée du suivi de ce dossier. A la suite de la publication de son article dans l’édition N° 1387 et sous titre « que de fause pièces dans le dossier de l’accusation » paru le 10 Février

MBIAPA Linda reçoit des appels des inconnus depuis la matinée de vendredi ,10 Février 2012.

A 11h,du jour de la publication de cet article, elle reçois l’appel d’un Monsieur dont le numéros est le 95 03 14 27 qui dit être jules Doret Ndongo, Secrétaire d’État et voudrait l’inviter au 1er Ministère pour une enquête sur un évènement qu’il organise. Il lui demande ensuite le numéro du promoteur de l’ARSF.

Le Samedi 1 février 2012, elle reçoit un autre appel d’une personne non identifié ayant masqué son numéro, il dit être le préfet sans précision et demande ou Linda se trouvait.

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC)

Condamne avec fermeté les menaces et intimidations dont Madame MBIAPA MBENDA fait l’objet depuis le vendredi 10 février 2012 ;

Exprime tout son soutien et toute sa solidarité entière à MBIAPA MBENDA ;

Rappel que L’existence d’une presse libre et diversifiée est un gage de respect des droits Humains et de la démocratie.

Par conséquent le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC) demande aux autorités Camerounaise :

Prendre tout mesure nécessaire afin d’assurer l’intégrité physique et psychologique de MBIAPA MBENDA, afin qu’elle puisse continuer son travail de défenseure des droits Humains en tant que journaliste sans crainte ;

 De veiller au respect des conventions internationales en matière syndicale ratifiées par la République du Cameroun ;

 D’assurer la liberté d’expression, de manifestation et le libre exercice des activités syndicales en République du Cameroun.

A la Commission Africaine des Droits de l‘Homme et des Peuples (CADHP), de demander aux autorités Camerounaises :

 Le respect et l’application des Conventions des autres instruments des Droits de l’Homme ratifiées pour elles.

 De faire respecter les libertés syndicales et le droit d’appartenir, de constituer ou de s’affilier á un syndicat.

 D’exiger des autorités Camerounaise les engagements concernant la protection des Défendeurs des Droits de l‘Homme tels que stipulés dans les déclarations de Kigali et de Grand Baie

A la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies de

: Demander aux autorités Camerounaises de respecter et faire appliquer les conventions de Genève en matière de droit du travail.

De se conformer aux dispositions de l’art 23 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Pour toute action urgente écrire á

Premier Ministre : Philémon YANG :

Tél. : (+237) 22 23 92 54 / 22 23 57 60 / 22 23 57 50 / 22 21 00 42

Fax : (+237) 22 23 57 65

Ministre Délégué à la Présidence de la République, chargé de la Défense : Edgar Alain MEBE NGO’O

Tél. : + 237 22 22 15 24.

Fax + 237 22 23 59 71

Vice-premier Ministre, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux : Laurent ESSO

Tél. : (+237) 22 23 55 56

Fax : (+237) 22 23 55 59

Secrétaire Général de la Présidence de la République : Ferdinand NGOH NGOH

Tél. (+237) 22 20 04 55.

Fax : (+237) 22 22 08 70

Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation : SADI René Emmanuel

Tél. : (+237) 22 23 10 56

Fax : (+237) 22 22 63 32

Délégué Général à la Sûreté Nationale : Martin MBARGA NGUELE

Tél. : (+237) 22 20 30 93 / 22 20 22 80

Fax : (+237) 22 21 00 69

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi