Déjà visiteurs: 509962 - Actuellement 43 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

Communique de Presse

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humain a été informé de l’arrestation de, Monsieur Rey Alain Blaise BOUMBA, Co président de la Concertation pour la Revalorisation de la Profession d’Enseignant (CRPE), a été arrêté Séquestré el interrogé

Le Vendredi 11 Novembre 2011 de 12 h á 13 h 30 par les services de la police nationale Congolaise aux motifs suivants :

• Menace de grève des enseignants pour le 15 Novembre 2011 ; •Exigence des Enseignants sur le paiement de leur rappel de solde d’activités sans retenue de la bourse ;

•Recrutement des Enseignants dans la Fonction publique.

La police nationale congolaise en interpellant Monsieur Rémy Alain Blaise BOUMBA a usé de menaces et d’intimidations pour empêcher des citoyens organisés de jouir de leurs droits civiques et syndicaux Elle a à cet effet violé l’article 23 de la déclaration Universelle des Droits de l’homme qui stipule : Art 23:

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.

3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.

4. Toute personne a le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC)

Encourage les enseignants congolais et les responsables de la Concentration Pour la Revalorisation de la Profession d’Enseignant(CRPE) dans le respect de la législation Congolaise, á rester fermes dans leur combat pour une société plus juste et plus égalitaire.

Désapprouve la séquestration et l’interrogation subies par Monsieur Remy Alain Blaise BOUMBA et Condamne avec énergie toutes les méthodes sournoises de la police Congolaise visant á intimider et á menacer des personnes qui défendent leurs intérêts.

Par conséquent le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale (REDHAC)

demande aux autorités Congolaises :

- De rappeler á l’ordre les auteurs de ces actes qui n’honorent pas la République Congolaise.

- De veiller au respect des conventions internationales en matière syndicale ratifiées par la République du Congo.

- D’assurer la liberté d’expression, de manifestation et le libre exercice des activités syndicales en République du Congo.

A la Commission Africaine des Droits de l‘Homme et des Peuples (CADHP),

de demander aux autorités Congolaises :

- Le respect et l’application des Conventions des autres instruments des DH ratifiées pour elles.

- De faire respecter les libertés syndicales et le droit d’appartenir, de constituer ou de s’affilier á un syndicat.

D’exiger des autorités Congolaise les engagements concernant la protection des Défendeurs des Droits de l‘Homme tels que stipulés dans les déclarations de Kigali et de Grand Baie

A la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies de

: - Demander aux autorités Congolaises de respecter et faire appliquer les conventions de Genève en matière de droit du travail.

- De se conformer aux dispositions de l’art 23 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Pour toute action urgente écrire á

Monsieur le Ministre de la justice,

BP:2797 Brazzaville

Tel (242) 81 241 60/61/62

Fax (242) 81 24 68

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET DE LA SECURITE SOCIALE M. Gilbert ONDONGO, Ministre

Tél : (242) 81 00 67/ 81 02 16

MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES DROITS HUMAINS M. Gabriel ENTCHA EBIA, Ministre

BP 2497 Brazzaville

Tél : (242) 81 41 68

Fax : (242) 81 41 68

MINISTERE DE l’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : M. Henri OSSEBI, Ministre

B.P : 169 Brazzaville

él : (242) 81 52 65

Fax : (242) 81 52 65

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi