Déjà visiteurs: 521771 - Actuellement 72 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

DECLARATION

Le Réseau des défenseurs des Droits Humains en Afrique centrale (REDHAC) apprends de source bien introduites que diverses menaces  qui pèsent sur la personne de M. DEUZOUMBE Daniel Passalet, Président de l’Association Droits de l’Homme Sans Frontières (DHSF), et Point Focal du REDHAC au Tchad

Monsieur DEUZOMBE Daniel Passalet a publié le 03 Octobre 2011, un communiqué de presse et a accordé par la suite une interview à la radio Liberté. Dans ses soties médiatiques, il dénonçait :

a) Le rapt d’enfants contre rançon de façon itérative dans la Région de l’ère, Sud-ouest du Tchad et dont le Gouvernement et les Chefs Coutumiers gardent silence

b) L’arrestation de 47 personnes par les Autorités Tchadiennes dont 10 sont mortes suite à de mauvaises conditions de détention.

c) Les 47 personnes arrêtées, sont soupçonnée d’avoir participes au meurtre d’un Chef villageois qui semble-t-il est fortement impliqué dans l’enlèvement des enfants et la demande de rançon.

d) M. DEUZOUMBE Daniel Passalet dénonçait également le racket du Chef coutumier dont sont victimes les familles et les proches des décédés ainsi que les suspect en prison. Le chef coutumier exigerait de chaque famille sept(7) bœufs pour « laver le sang » des personnes que les suspects auraient tuées.

Le 07 Octobre 2011, sur les antennes de télé Tchad, suite au communiqué de DHSF, M. Jean Bernard PADARE, ministre des affaires foncières et des domaines et par ailleurs beau-fils du chef coutumier de Léré que DHSF a dénoncé, s’est du choqué par le communiqué de DHSF, a accusé DHSF de faire de la politique et a annoncé que « le chef réagira soit directement soit à travers son entourage »

Le REDHAC :

- Apporte tout son soutien à Monsieur DEUZOUMBE Daniel Passalet ;

- Craint que les menaces à l’endroit du Président de DHSF ne se transformer en atteinte à l’intégrité physique et psychologique de Monsieur DEUZOUMBE Daniel Passalet ;

- Met en garde le Gouvernement Tchadien et plus particulièrement le Ministre Jean Daniel PADARE et le Chef Coutumier contre toutes actions visant à attenter à la vie de Monsieur DEUZOUMBE Daniel Passalet.

Au Gouvernement Tchadien,

Le REDHAC recommande

- D’ouvrir une enquête sue les déclarations du Ministre des Affaires Foncières et des Domaines, Jean Daniel PADARE ;

- De prendre toutes mesures nécessaires pour assurer la protection physique et moral de Monsieur DEUZOUMBE Daniel Passalet et de tous Défenseurs des Droits Humains au Tchad ;

- De garantir la protection des Défenseurs des Droits Humains contre les entraves et les menaces dans l’exercice de leur fonction ;

- De respecter en toute circonstance les engagements pris par le Gouvernement Tchadien en matière des Droits Humains et le Droit à la vie.

A la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples

- D’exiger du Gouvernement Tchadien le respect de ses engagements concernant la protection des défenseurs des droits humains tel que stipulé dans la déclaration de Kigali et du Grand Barré ;

- D’exiger du Gouvernement du Tchad par son pouvoir d’assurer la protection des enfants et des familles

- De faire respecter les libertés d’information et d’expression des Tchadiens.

Au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU

- De demander aux Autorités de la République du Tchad ;

- De garantir la sécurité physique et psychologique de Monsieur DEUZOUMBE Daniel Passalet et des défenseurs des droits humains au Tchad ;

- De se conformer aux dispositions des Nations Unies sur les défenseurs des droits humains.

Pour toutes Actions en faveur de Monsieur DEUZOUMBE Daniel Passalet

: Contacter la Présidence de la République Tchadienne :

Ministre Secrétaire Générale : Houdei Giar

BP : 426 Tel: (235) 51 24 84

Fax: (235) 52 43 56

Ministre de la justice BP : 59 Ndjamena

Tel:(235) 52 52 82

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi