Déjà visiteurs: 468893 - Actuellement 11 connectés
 
 Acceuil »  Actualités »  Dernières nouvelles

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humain en Afrique Centrale (REDHAC) a été informé de l’arrestation de la détention de M. François FOGNO FOTSO, journaliste et Directeur de publication du Bimensuel «’’ génération Libre’’ depuis le lundi 12 Septembre 2011. I.

Les faits

En Aout 2010, le bimensuel ‘’Génération Libre’’ avait publié une série d’articles sous la plume de Boris Nembop, sur les transactions financières ‘’douteuses’’ de M. Célestin Tabouli, fondé de pouvoir de la trésorerie générale de Nkongsamba (dans la région du littoral du Cameroun) Il a été arrêté le 05 septembre 2011 Par les éléments de la police du Commissariat Central No1 de la ville de Yaoundé Ces derniers voulaient savoir la source des informations publiées par le Journal ‘’Génération Libre’’ Certainement sous la torture, M. François FOGNO FOTSO a révélé sa source un certain « REWE », commerçant. Il a été déféré au Parquet, mais n’a pas été inculpé il a été renvoyé dans les cellules du Commissariat Centrale N°1

*Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique centrale (REDHAC)

-Dénonce de prime abord de traitement subi par M. François FOGNO FOTSO et les conditions dans les quelles les aveux de M. François FOGNO FOTSO ont été obtenues.

-Exprime à cet effet sa vive préoccupation quant à l’intégrité physique et psychologique de ce dernier. Par conséquent :

-Demande aux autorités judiciaires de cesser toute poursuite à l’encontre de M. François FOGNO FOTSO

-De le libérer sans conditions

-De garantir son intégrité physique et psychologique Au Ministre de la Communication

-D’introduire sous délai un projet de loi visant la dépénalisation des délits de presse au Cameroun

-De se conformer et de mettre en Application les prescriptions des Nations Unies sur la protection des défenseurs des Droits de l’Homme de 1998, ainsi que les accords et autres instruments juridiques de protection des Défenseurs des Droits Humains, particulièrement les journalistes, ratifiés par l’Etat du Cameroun.

 
Actualités
» Dernières nouvelles
Lire aussi